Actualités

2016

clark-2-jpg

C'est parti! Le Carré Saint-Laurent est en constructionMardi, le 25 octobre 2016

C’est ce matin que la Société de développement Angus débutait officiellement la construction du Carré Saint-Laurent, un projet immobilier mixte qui revitalisera le carrefour des deux «Mains» de Montréal.

Situé au cœur du Quartier des spectacles, entre la rue Sainte-Catherine au nord, le Monument-National au sud, le boulevard Saint-Laurent à l’est et la rue Clark à l’ouest, ce nouveau complexe immobilier de quelque 25 000 m2, accueillera bureaux, commerces et espace culturel dans sa première phase, ainsi qu’un volet résidentiel dans sa deuxième phase.

 Le projet de 115 000 000 $ aura un basilaire contigu du Monument-National jusqu’à la rue Sainte-Catherine d’une hauteur de 15 mètres, encadrant le Café Cléopâtre. L’îlot sud s’élèvera à 38 mètres.

 Les Halles Saint-Laurent

 Dès l’été 2019, un espace commercial unique à Montréal et dédié à l’alimentation occupera le rez-de-chaussée de l’édifice. Ce concept novateur, développé par la Société de développement Angus, réunira plus de cinquante commerces indépendants dans un espace décloisonné et fera rayonner la cuisine d’ici.

 L’ensemble de l’îlot sud, soit 14 000 m2 répartis sur les 8 étages supérieurs, sera occupé par le gouvernement du Québec. Un stationnement souterrain de quelque 175 places, réparties sur trois niveaux de sous-sol, complète cette première phase. Il comprend notamment 5 places avec bornes de recharges électriques et plus de 100 places de stationnement pour bicyclettes accessibles par une rampe dédiée.

 L’ensemble vise une certification LEED NE en accord avec les principes de développement durable de la Société de développement Angus. Rappelons que le Carré Saint-Laurent remportait, en 2014, le Prix Projet Vert décerné par Voir vert-Le portail du bâtiment durable au Québec, qui souligne les dimensions écologiques remarquables d’un projet immobilier.

Travaux de démolition à venir

 La démolition des deux bâtiments encore en place, au sud et au nord de l’îlot, sera effectuée dans les prochaines semaines et la façade située à l’extrême sud du lot sera démantelée et conservée.

 Pour réaliser l’ensemble du projet, la SDA s’est adjoint les services de Provencher_Roy (architectes), Pomerleau (entrepreneur général), SNC-Lavalin (structure et ingénierie civile) et SMI-Enerpro (mécanique et électricité).

 Le projet Carré Saint-Laurent est réalisé par Fonds Immobilier Angus (FIA), un fonds mis sur pied par Fondaction et la SDA.

 
sda-a-l-onu

La SDA présente le Technopôle Angus à l'ONUJeudi, le 22 septembre 2016

La Société de développement Angus était invitée, le 20 septembre dernier, en marge de la 71e Assemblée Générale de l’ONU, à présenter son projet du Technopôle Angus devant le Groupe pilote international de l'économie sociale et solidaire (GPIESS).

Cette rencontre, organisée par la France sous la présidence de François Hollande, Président de la République française, et des Rencontres du Mont-Blanc-Forum International des dirigeants de l’économie sociale et solidaire a réuni une centaine d’acteurs de haut niveau, notamment André Vallini, Secrétaire d’Etat au développement et à la Francophonie, France, José Graziano Da Silva, Directeur Général de l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Président de la Task-Force inter-agences de l’ONU pour l’ESS, Dr. Mukhisa Kituyi, Secrétaire Général de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social du Canada, l’honorable Jean-Yves Duclos, ainsi que le maire de Montréal et président de Métropolis, l’honorable Denis Coderre.

Sur le thème de : «l’Économie sociale et solidaire (ESS) vecteur d’inclusion urbaine», les participants ont discuté des moyens par lesquels l’ESS contribue à la construction des villes et des établissement humains et durables. Le Technopôle Angus, projet de revitalisation urbaine générant des retombées économiques, sociales et écologiques substantielles, y était présenté à titre d’exemple de terrain, démontrant le rôle prépondérant que peuvent jouer des entreprises d’économie sociale dans le développement des villes, et mettant en valeur l’importance des partenariats entre les entreprises d’économie sociale, les différents pouvoirs publics et la finance solidaire.

Le Technopôle Angus est une ancienne friche industrielle contaminée de près de deux millions de pieds carrés. Elle a été transformée petit à petit depuis près de vingt ans en un lieu de travail en plein essor qui se distingue par sa grande qualité de vie, son dynamisme, son intégration au milieu environnant et des réalisations novatrices en matière de développement durable. Aujourd’hui, un peu plus de 50 % des terrains sont développés, 56 entreprises y sont installées et 2 300 personnes y travaillent chaque jour. À terme, la Phase II du Technopôle Angus accueillera 1500 nouveaux travailleurs, une vingtaine de commerces de proximité, quelques centaines d’unités d’habitation, et quatre places publiques.

À propos du GPIESS

Le GPIESS a été lancé en septembre 2014, lors d'un événement organisé par l'association RMB en marge de l’Assemblée Générale des Nations unies à New-York, en vue de promouvoir l’économie sociale et solidaire (ESS) à l’échelle internationale et de rendre plus accessible cette forme d’entrepreneuriat. Le groupe pilote se donne pour mandat de renforcer la connaissance de l’ESS et de la faire participer à un nouveau modèle de développement, notamment en vue de contribuer à la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD).

 
nouveaux-membres-du-c-a

Quatre personnalités de premier plan nommées au C.A. de la Société de développement AngusJeudi, le 25 février 2016

La Société de développement Angus est heureuse d’annoncer la nomination de quatre nouveaux administrateurs, des femmes et hommes d’action, de vision et de talent, qui mettront leurs expertises au profit du développement et du rayonnement des différents projets de l’entreprise.

 Bienvenue à mme Coralie Deny, directrice générale, Conseil Régional de l’Environnement de Montréal, mme Christine Fréchette, directrice des relations externes et institutionnelles de Montréal International, M. Alexandre Taillefer,  associé principal chez XPND Capital, ainsi que m.Jean-Martin Aussant, directeur général du Chantier de l’Économie Sociale.

 La Société de développement Angus les remercie de leur engagement.

 

2015

brownie-award-2015

Le Technopôle Angus remporte le grand prix de l’Institut urbain du CanadaMardi, le 13 octobre 2015

C’est lors du gala du Forum annuel de l’Institut urbain du Canada à Toronto, le 8 octobre dernier, que le Technopôle Angus recevait le grand prix de la soirée : le Brownie Award 2015 dans la catégorie « Meilleure initiative toutes catégories» (Best overall). Ce prix est décerné à un projet ou un programme qui représente l’excellence en esthétique urbaine et en conception d’espaces publics de haute qualité et de rendement supérieur à l’appui des politiques publiques; résoud de façon innovatrice des problèmes de contamination et vise une régénération économique plus large et le respect des principes du développement durable.

Le Technopôle Angus a été récompensé pour l’ensemble de son développement depuis les tous débuts en 1999, y compris le plan d’aménagement prévu pour la deuxième phase de développement du site. 

Le projet du Technopôle Angus était en lice aux côtés de quatre grands projets canadiens de revitalisation urbaine : le Metropolitan Core Jobs & Economy Land Use Plan de la ville de Vancouver, le Brownfield Redevelopment Grant Program de la ville d’Edmonton, le Mississauga Road LID Pilot Project de la région de Peel, Ontario et le Metalworks de Guelph, Ontario. De plus, il s’est illustré à titre de finaliste dans trois des six catégories représentées lors de cette soirée.

Organisés en collaboration avec le Fonds municipal vert de la Fédération canadienne des municipalités et le Canadian Brownfields Network, les Brownie Awards 2015 reconnaissent l’excellence dans le réaménagement de sites urbains dans les collectivités canadiennes depuis 2001. 

 
photo-andre-shareck-carre-jpg

Un expert de l'immobilier à la tête des financesMardi, le 28 avril 2015

La Société de développement Angus est heureuse d’annoncer la nomination de monsieur André Shareck au poste de vice-président finances.

Monsieur Shareck, associé du Groupe Redbourne de 1996 à 2013, a joué un rôle important dans l’acquisition de nombreuses propriétés de bureaux et la mise sur pied de trois fonds immobiliers comptant plus de 330 millions de dollars en équité.

André Shareck a également occupé des postes de haute direction dans le secteur immobilier pour le compte de la Banque Nationale.

Il a siégé aux conseils d’administration de SITQ Immobilier et de Ivanhoé.

Monsieur Shareck est détenteur d’un baccalauréat et d’une maîtrise en géologie de l’UQÀM ainsi que d’un MBA de HEC Montréal.

La Société de développement Angus (SDA) a pour mission de réaliser des projets de revitalisation urbaine en misant sur les principes du développement durable et en générant des retombées significatives pour la communauté locale. Le Technopôle Angus, premier quartier écologique orienté sur l’emploi à Montréal, est son projet phare. 

 

Le Diamant sera construitJeudi, le 16 avril 2015

Le 11 avril 2015, le gouvernement du Québec a annoncé officiellement la relance du projet de construction de la salle de diffusion le Diamant, projet d’Ex Machina et du Théâtre de la Manufacture, et dans lequel la Société de Développement Angus est mandatée comme gestionnaire de projet.

 Lors de cette conférence de presse, la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, madame Hélène David a reconfirmé la participation de 30 millions de dollars du gouvernement du Québec au projet du Diamant, et le maire de Québec, monsieur Régis Labeaume, a réitéré la participation de 7 millions de dollars de la Ville.

 « Ce projet amélioré sera rassembleur et encore plus porteur pour le Québec et pour sa renommée sur la scène internationale. Nous souhaitons que Le Diamant devienne un point de confluence pour nos créateurs si talentueux. Nous voulons que ce soit un véritable incubateur pour la créativité où la relève pourra se doter d'un savoir-faire unique; et nous voulons que ce soit une vitrine de calibre international pour les créations québécoises et étrangères à hautes exigences technologiques. Je remercie tout particulièrement Robert Lepage, son équipe et ses partenaires qui ont accepté de conjuguer leurs efforts et leur audace afin d'amener le projet plus loin encore » a déclaré madame David.

 Situé sur la place d’Youville au cœur du Vieux Québec, Le Diamant sera un espace de création et de diffusion culturelle de plus de 600 places, doté d’équipements à la fine pointe des besoins des créations contemporaines. Le Diamant permettra de présenter les meilleures créations à des clientèles régionale, nationale et internationale. Véritable incubateur pour la relève artistique et lieu ouvert sur sa communauté, Le Diamant accueillera les productions d’Ex Machina, des spectacles de cirque et d’opéra, ainsi que des propositions artistiques innovantes de plusieurs partenaires.

 

2014

academie-du-chocolat

L'académie du chocolat s'installe au Technopôle AngusMardi, le 07 octobre 2014

L’Académie du Chocolat inaugurait le 6 ocobre 2014  son nouvel espace au Technopôle Angus. Pour la première fois à Montréal, l’Académie du Chocolat vise à offrir aux  professionnels et particuliers un lieu où ils pourront approfondir leurs connaissances de l’art du chocolat, de la pâtisserie, des glaces et des accords.

« Avec la précieuse collaboration d’experts des métiers de bouche, une vaste gamme d’activités et de cours offerts, la nouvelle Académie du Chocolat nous permet de développer davantage la relation que nous avons bâtie avec notre clientèle du Québec, du Canada et même du Nord-Est des États-Unis depuis trente ans. L'Académie offre des activités encore plus adaptées à ses besoins en constante évolution, lui permettant ainsi de s’abandonner totalement à l’expérience chocolatière de son choix, que ce soit par simple curiosité ou par désir de perfectionnement », explique Jean-Jacques Berjot, directeur commercial de Barry Callebaut Gourmet Canada.

Six espaces distincts

De studio de création et de recherche aux masterclass, en passant par les soirées thématiques, l’Académie propose un programme diversifié et adapté aux débutants comme aux professionnels dans six nouveaux espaces :

  • L’atelier du chocolat, conçu pour les artisans de la chocolaterie et de la pâtisserie.
  • Le studio créatif accueille les professionnels désireux de créer leurs propres recettes et stratégies de mise en marché.
  • La salle d’éveil sensoriel et de dégustation est ouverte aux aventuriers du goût et des sens. C’est dans cette salle que le chocolat se mariera aux cafés, thés, vins, épices et autres composantes gastronomiques.
  • Un coin bar permet d’explorer l’univers de la mixologie et des baristas avec le chocolat.
  • Un espace à aire ouverte propice aux réceptions de groupe.
  • Un auditorium, destiné aux démonstrations et aux projections et pouvant accueillir 50 personnes.

L’Académie du chocolat est situé au 4050, rue Molson et est maintenant ouverte au public.

 
escalier-de-l-oiiq

Inauguration de l’OIIQ : Un édifice LEED de 60 000 pieds carrésJeudi, le 02 octobre 2014

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), le Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone (SIDIIEF) et la Fondation de l’OIIQ ont inauguré, le 1er octobre dernier, la Maison des infirmières et infirmiers, leur nouveau siège social situé au Technopôle Angus, dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie.

L’événement s’est déroulé en présence de M. François William Croteau, maire de l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, de représentants du ministère de la Santé et des Services sociaux et de l’Office des professions du Québec, ainsi que de nombreux partenaires.

Carrefour de la profession infirmière

La Maison des infirmières et infirmiers est un édifice écoresponsable de 60 000 pieds carrés, répartis sur quatre étages. « Véritable carrefour de la profession infirmière, la Maison des infirmières et infirmiers rassemble sous un même toit les trois principaux organismes québécois responsables des activités de protection du public et de promotion et développement de la profession, les activités de rayonnement international et aussi celles de soutien philanthropique à l’amélioration des soins, indique Mme Lucie Tremblay, présidente de l’OIIQ. »

« La Société de développement Angus (SDA) est très heureuse d’accueillir la Maison des infirmières et infirmiers sur le site du Technopôle Angus. Le nouveau bâtiment a été érigé en conformité avec la politique de développement durable de la SDA, selon les normes Leadership in Energy and Environmental Design-New Construction (LEED-NC). L’édifice a été livré au même coût de construction qu’un bâtiment traditionnel, souligne Christian Yaccarini, président de la SDA. »

L’immeuble est notamment doté d’un toit blanc et d’un système de ventilation à haute efficacité, qui permettra des économies d’énergie de près de 40 %, d’un stationnement vert et gazonné, qui contribuera à la réduction des îlots de chaleur, de bornes de recharge pour véhicules hybrides et d’un stationnement pour vélos pour favoriser l’utilisation de transports alternatifs à la voiture. Avec ces caractéristiques, le bâtiment de l’OIIQ vise la certification LEED-NC Argent.

Pour en savoir plus, visionnez la vidéo : http://vimeo.com/107843831

 

 
cstl-jpg

Le Carré Saint-Laurent a remporté le Prix PROJET VERT 2014Mercredi, le 23 avril 2014

Décerné par voirvert.ca, le portail du bâtiment durable au Québec, ce prix vise à souligner les dimensions écologiques remarquables d’un projet immobilier, parmi ceux en vitrine à l’expo Le Montréal du Futur. Et aussi à saluer les efforts déployés par son promoteur et ses concepteurs pour favoriser la transformation durable de l’environnement bâti montréalais

Le Carré Saint-Laurent  a été désigné lauréat non seulement parce qu’il sera le fruit de l’intégration de stratégies écologiques et éconergétiques, mais aussi parce que ce projet piloté par la Société de développement Angus propose de vivre la ville autrement. Le nouvel ensemble de 47 500 mètres carrés réunira des aires dédiées aux fonctions commerciale et culturelle, des espaces de bureaux ainsi que 150 unités d’habitation. Signé Provencher Roy, il permettra de revitaliser le secteur du boulevard Saint-Laurent compris entre la rue Sainte-Catherine et le Monument-National, au cœur du Quartier des spectacles.Consulter la fiche écologique du projet.

 
conference-de-presse-maison-d-haiti

La SDA accompagne la Maison d’HaïtiMardi, le 18 mars 2014

À titre de gestionnaire de projet, la Société de développement Angus accompagnera la Maison d'Haïti pour le soutien, le développement et la réalisation du projet de relocalisation de la Maison d’Haïti.

Les locaux de l’organisme étant désuets, La Maison d’Haïti construira un nouvel édifice à l’arrière de celui qu’elle occupe présentement à l'intersection de la 12e Avenue et de la rue Émile-Journault. Il s’agit d’un projet de 3,2 M$, dans lequel la ville de Montréal a annoncé un investissement de 2 M$ pour sa réalisation.

La Maison d'Haïti est un organisme à but non lucratif dédié depuis plus de 40 ans à l'intégration des personnes et familles immigrantes ainsi qu'à la création et au développement de liens étroits avec la société d'accueil.

 
magazine-formes-jpg

Christian Yaccarini : bâtisseur urbainJeudi, le 27 février 2014

La dernière édition du magazine Formes consacre huit pages au président et chef de la direction de la Société de développement Angus, Christian Yaccarini, et à ses réalisations. 

Dans cet article, l’auteure Marie Dallaire retrace de façon étoffée le parcours de l'homme à travers les différents projets qu’il mène de front : Technopôle Angus, 2-22 et Carré Saint-Laurent. Un portrait à ne pas manquer pour comprendre l’univers d’un développeur unique.

Pour lire l’article cliquez ici.

Formes est une publication destinée aux professionnels de l’architecture, de l’urbanisme, du bâtiment et du design et est publié six fois par année.

 
3e-sommet-gestionnaires-dd

3e Sommet des gestionnaires en développement durable : Conférence de Christian Yaccarini Mardi, le 18 février 2014

Le président et chef de la direction de la Société de développement Angus, Christian Yaccarini, était invité à prendre part au troisième Sommet des gestionnaires en développement durable Les Affaires à titre de conférencier.  C’est devant un public attentif qu’il co-animait: De la vision à l’action : Les stratégies de 3 PDG VERT. Christian Yaccarini partageait la tribune avec deux autres récipiendaires du Prix PDG Vert,  André Gaumond, président, chef de la direction et administrateur de Mines Virginia et Joanne Lalumière, conseillère stratégique au conseil d’administration et directrice générale du Zoo de Granby.

 

2013

pmarois-et-groupe-cp2dec-lr-jpg

La SDA lance le projet Carré Saint-Laurent en présence de la première ministre du QuébecLundi, le 02 décembre 2013

La SDA lançait, lors d’une conférence de presse tenue plus tôt ce matin au 2-22, son nouveau projet immobilier destiné à revitaliser le secteur sud du boulevard Saint-Laurent situé entre la rue Sainte-Catherine au nord, le Monument-National au sud, le boulevard Saint-Laurent à l’ouest et la rue Clark à l’est. Cette annonce s’est tenue en présence de madame Pauline Marois, première ministre du Québec, monsieur Jean-François Lisée,  ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur, ministre responsable de la région de Montréal et président du Comité ministériel de la région métropolitaine et monsieur Denis Coderre, maire de Montréal.

Le projet du Carré Saint-Laurent se déploiera dans 47 500 mètres carrés bâtis dont la totalité du rez-de-chaussée aura une vocation commerciale, et le premier étage, une vocation culturelle.  Du côté nord du quadrilatère, à l’angle du boulevard Saint-Laurent et de la rue Sainte-Catherine, l’immeuble comprendra environ 150 unités d’habitation au-dessus des espaces commerciaux et culturels;  du côté sud, les 8 étages supérieurs abriteront des espaces de bureaux.

La première ministre du Québec, madame Pauline Marois prenait part à l’annonce pour dévoiler l’entente conclue entre la Société québécoise des infrastructures (SQI) et la SDA,  soit la  location de 14 000 mètres carrés d’espaces de bureaux sur une période de 25 ans dans l’immeuble sud du Carré Saint-Laurent. Quelque 700 employés de l'État y travailleront.

L’usage commercial se matérialisera par la création du Marché Saint-Laurent, un espace complètement décloisonné qui accueillera une quarantaine de commerces alimentaires indépendants.

En introduisant une grande mixité d’usage et de forme dans le projet, Christian Yaccarini, président et chef de la direction dela SDA, son équipe et les architectes de chez Provencher Roy Associés Architectes souhaitent assurer la synergie économique et sociale du projet à long terme. Ce projet d’envergure sera de plus respectueux de l’environnement  et du patrimoine.

Évalué à 160 millions $, le projet Carré Saint-Laurent est réalisé avec l’aide du Fonds Immobilier Angus (FIA), un fonds mis sur pied par Fondaction et la SDA.

 
2-22-thumb-jpg

Le 2-22 brille de tous ses feuxVendredi, le 25 octobre 2013

Une foule compacte s’est massée hier soir devant le 2-22, coin Sainte-Catherine et Saint-Laurent, pour admirer en grande première l’illumination signée Moment Factory de cet immeuble dédié à la culture, et goûter au spectacle multidisciplinaire Rallumons le Red Light offert aux Montréalais par La Vitrine et mis en scène par Lorraine Pintal.

S’inspirant de l’histoire du quartier,  Moment Factory aura une fois de plus livré un concept à couper le souffle, qui célèbre la fibre identitaire du Red Light tout osant une technologie d’éclairage d’avant-garde. Côté spectacle «en chair et en os», le public a applaudi des performances de cirque, de danse, de chant et de théâtre livrées le long des passerelles intégrées aux façades de l’édifice par Les 7 doigts de la main, O Vertigo, l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et Maude Guérin, qui a interprété un extrait du Chant de Sainte Carmen de la Main de Michel Tremblay.

Commentant ce spectacle inédit dans la métropole, Christian Yaccarini, président et chef de la direction de la SDA s’est réjouit que la vision et la vocation du 2-22 s’incarnent de si belle manière : « Au dedans, comme au dehors, le 2-22 mérite pleinement son surnom de “phare culturel!” ». Voyez la vidéo de l'illumination! 

 
reduit-angus-19sept-006-jpg

La population de Rosemont appuie avec enthousiasme le plan d’aménagement proposé par la SDAMercredi, le 02 octobre 2013

Lors de la soirée d’assemblée publique du 19 septembre dernier au Locoshop Angus,  la population du quartier a appuyé le plan d’aménagement proposé pour les terrains encore vacants du Technopôle Angus.

Après la présentation du plan par Christian Yaccarini et un riche échange de questions-réponses en présence de l’architecte Claude Provencher,  il est apparu clair que les quelque 350 citoyens présents accueillent avec enthousiasme le plan d’aménagement mixte proposé par la SDA.

Ce nouveau développement d’un milieu de vie dynamique qui intégrera un volet résidentiel, commercial et de bureau au cœur du quartier occupera une superficie de  550 000 pieds carrés. La SDA veut créer un quartier qui deviendra une référence en matière de développement économique local et de développement durable à l’échelle mondiale en travaillant à la création d’emplois,  l’intégration du développement durable dans l’ensemble de ses activités, le développement optimal d’espaces verts et publics ainsi que la rentabilité financière du projet.

La mise en chantier des premiers bâtiments devrait se faire dès la fin 2014 et l’objectif est d’avoir terminé l’ensemble du développement pour 2020.
Ce projet demandera près de 200 M$ pour être mené à terme.

 
plan-angus-thumb-jpg

Le Technopôle Angus se transforme vous!Mercredi, le 28 août 2013

Gens de Rosemont–La Petite-Patrie ou passionnés de revitalisation urbaine et de développement durable, vous êtes tous conviés à venir découvrir le nouveau plan d’aménagement du Technopôle Angus le 19 septembre prochain, à 19 heures, au Locoshop Angus.

La Société de développement Angus entame en effet en 2013 une nouvelle phase de développement du Technopôle Angus. Il s’agit de développer les terrains encore vacants du site (550 000 pieds carrés) dans une perspective de mixité et de développement durable : mixité des fonctions de travail, de commerce et de logement; qualité de vie des travailleurs et des résidants; création et animation d’espaces publics; intégration de différentes technologies environnementales d’avant-garde qui dépasseront les normes en vigueur dans le bâtiment durable.

L’emploi demeure au cœur des priorités et des préoccupations de la SDA pour ce projet qui, abouti, constituera un legs important aux générations futures du quartier Rosemont. Pour en savoir plus sur ce projet ou planifier votre présence à l'assemblée publique du 19 septembre visiter le site plan-angus.com

 

 
chantier-oiiq-16-aout-jpg

L'immeuble de l'Ordre des infirmiers et infirmières du Québec prend forme au Technopôle Vendredi, le 16 août 2013

Au retour des vacances de la construction, les travailleurs du chantier du siège social de l'OIIQ au Technopôle Angus ont entamé l’étape du coulage de la dalle de béton de la toiture.  Jalon important, les travaux de bétonnage de la structure du bâtiment se concluront ainsi le 16 août, ce qui réjouit Charles Larouche, directeur général et vice-président finances de la SDA : «Malgré quelques imprévus et embûches, nous gardons le cap sur la date de livraison du bâtiment à l’été 2014 grâce à une coordination étroite au sein de l’équipe chantier et à des travailleurs vraiment dédiés qui ne ménagent pas leurs efforts.»

Depuis le jour 1 de ce chantier, la SDA veille par ailleurs à appliquer quotidiennement une gestion écologique des lieux. Par exemple, le plan de gestion des sédiments comporte l’installation de membrane filtrante sur les puisards de rue afin d’éviter l’écoulement des sédiments dans le réseau pluvial de la municipalité,  et un bassin de rétention crée sur le site, associé à une allée en pierre, permet le nettoyage des camions avant leurs sorties sur la rue. 

 
marche-cuisine-thumb-jpg

Cuisine de rue : le calendrier complet Lundi, le 15 juillet 2013

Vous l’attendiez, la voici!  La liste confirmée et complète des camions de cuisine de rue qui visiteront à tour de rôle le Technopôle Angus, les jeudis, de 11 h à 19 h, rue William-Tremblay est la suivante:

18 juillet             Roux et Fou's Truck
25 juillet             Quai Roulant, Phoenix 1 et Fou's Truck
1er août             Pas d'cochon, Dispatch
8 août                 Chaud dogs, Tuk Tuk, Dispatch
15 août               Landry et Filles, Dispatch
22 août               Lucky's, Chaud dogs, Dispatch
29 août               Route 27, Dispatch
5 septembre     Saigon JMS, Landry et Filles, Dispatch
12 septembre   Lucky's, Fou's Truck
19 septembre   Nomade SO6, Saigon JMS, Dispatch
26 septembre   Tuk Tuk, Dispatch

Bon appétit à tous et bon été!

 
gri-cover-jpg

Rapport de développement durable GRI : SDA obtient un AMercredi, le 06 mars 2013

Société de développement Angus (SDA) obtient le Niveau d’Application A pour son Rapport de développement durable 2010-2012 présenté au Service Rapport de la Global Reporting Initivative (GRI). Il s’agit du deuxième rapport biennal GRI produit par SDA. Tout comme le premier, ce deuxième rapport remplit les critères de transparence de niveau A exigés par l’organisme.

Dans ces rapports, SDA explicite comment elle organise sa gouvernance, génère des retombées sociales, dialogue avec les parties prenantes et travaille à réduire l’empreinte de ses activités sur l’environnement.

L'élaboration d’un Rapport GRI est une démarche de reddition de compte volontaire d’une entreprise lui permettant de mesurer son application des principes de développement durable dans les sphères économiques, environnementales et sociales. Le GRI a été lancé en 1997 à l’initiative de l’ONG américaine, la Coalition for Environmentally Responsible Economies (CERES) et du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Sa mission est de renforcer la qualité, la rigueur et l’utilité du rapport de développement durable.

 
photo2-22-sp-jpg

La certification LEED-NC Argent attribuée au 2-22 Mercredi, le 27 février 2013

La Société de développement Angus (SDA) est fière d’annoncer que l’édifice Le 2-22, situé à l’angle du boulevard Saint-Laurent et de la rue Sainte-Catherine, dans le Quartier des spectacles à Montréal, a officiellement reçu la certification Leadership in Energy and Environmental Design- Nouvelle Construction (LEED-NC), niveau argent.

Le 2-22 est un immeuble à vocation culturelle qui innove sur le plan de la conception écologique. SDA a érigé le bâtiment selon les normes LEED au même coût de construction qu’un édifice traditionnel, en conformité avec sa politique de développement durable. Le 2-22 a obtenu sa certification, entre autres grâce à une double paroi en façade qui agit comme un régulateur thermique, à l’installation d’une toiture blanche qui contribue à réduire les îlots de chaleur, ainsi qu’à son efficacité énergétique qui représente une consommation réduite de 40 % d’eau et de 38 % d’énergie. Un stationnement pour vélos, un vestiaire et des douches incitent les usagers à utiliser des moyens de transport alternatifs. Le projet comportait aussi un plan de gestion des matières résiduelles qui a permis de détourner 92 % des résidus de construction, de démolition et de défrichage des sites d’enfouissement pour les utiliser à d’autres fins.

Merci à d’Ǽdifica + Gilles Huot (architectes), SNC-Lavalin (ingénierie) et Groupe TEQ (entrepreneur en construction) pour leur expertise et engagement à réaliser de l’immobilier durable.

 
inauguration-centre-de-sante-jpg

Société de développement Angus inaugure le Centre de santé AngusLundi, le 18 février 2013

Société de développement Angus (SDA) inaugure aujourd’hui le Centre de santé Angus, situé au 4101 Molson, à l’angle des rues Molson et William-Tremblay, au Technopôle Angus. Le Centre regroupe une clinique de médecine familiale, une clinique de radiologie, une clinique de physiothérapie et d’ergothérapie, une pharmacie ainsi qu’un centre de recherche médicale.  

Le Centre de santé Angus a été mis sur pied à l’initiative de SDA et de ses partenaires afin de répondre au besoin en soin de santé des résidents de l’arrondissement de Rosemont─La Petite-Patrie et d’offrir aux patients un lieu de prise en charge globale.

Les entreprises membres du Centre de santé Angus, la Clinique médicale Angus, RadiologiX, Réadaptation Universelle, la pharmacie Uniprix et la clinique de recherche médicale MedPharmGene, ont fait le choix d’adopter des pratiques éco-responsables. La clinique médicale Angus utilise un dossier médical électronique visant à réduire graduellement l’utilisation de papier. Cette approche s’inscrit dans le cadre de d’autres services offerts par le Technopôle Angus à ses locataires pour réduire leur empreinte carbone, ainsi que dans les pratiques de développement durable, qui sont au cœur de la mission de SDA. 

 
pellete-de-terre-oiiq-003-jpg

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec déménage son siège social au Technopôle AngusJeudi, le 14 février 2013

Société de développement Angus (SDA) est fière d’annoncer la construction d’un treizième bâtiment au Technopôle Angus. Le futur siège social de L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) et du Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l'espace francophone (SIDIIEF) sera situé sur la rue Molson, entre l’avenue du Mont-Royal et la rue  Rachel, dans l’arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie. Les travaux ont débuté le lundi 11 février 2013 et prendront fin à l’été 2014.

L’OIIQ se devait de trouver un nouvel emplacement pour ses bureaux devenus non fonctionnels au fil des ans. « Le choix du Technopôle Angus s’est imposé par ses coûts compétitifs, son emplacement accessible en transport en commun, pour les employés et les visiteurs, et son approche de développement durable », a affirmé la présidente de l’Ordre, madame Lucie Tremblay.

L’OIIQ a mandaté SDA pour la maîtrise d’œuvre d’un bâtiment clés en main de 60 000 pieds carrés. SDA vise la certification LEED-NC Argent pour ce bâtiment éco-responsable.

 
globe-awards-2013-jpg

Société de développement Angus remporte un GLOBE Awards for Environmental Excellence pour son projet du Technopôle AngusMercredi, le 06 février 2013

Société de développement Angus a remporté le Globe Awards de la catégorie Excellence in Urban Sustainability (Excellence en développement urbain durable) pour son projet du Technopôle Angus. Cette catégorie récompense plus particulièrement une entreprise qui a développé et appliqué des pratiques exceptionnelles en matière de revitalisation urbaine. 

Jean-François Léonard, conseiller en développement durable pour SDA, a déclaré en acceptant le prix : «Ce prix permet non seulement de renforcer la crédibilité de SDA comme chef de file du développement immobilier éco-responsable, mais aussi de démontrer que les pratiques de développement durable ne doivent plus être l’exception, mais bien devenir la norme.»

Le prix a été remis le mercredi 6 février, lors de la cérémonie des 11e Globe Awards qui se tenait dans le cadre du second évènement annuel An Inspired Future, à Toronto. La Fondation Globe récompense chaque année, depuis 2002, les réalisations exceptionnelles d’entreprises canadiennes qui ont su arrimer avec brio développement durable et résultats économiques probants en remettant sept Globe Awards for Environnemental Excellence. Ces prix sont considérés comme les plus prestigieux de leur catégorie au niveau national et sont attribués par un panel d’experts reconnus. 

 
entreesiteangus-par-ouest-jpg

Nouvelles disponibilités de locaux à louer au Technopôle AngusMercredi, le 16 janvier 2013

Quelque 30 000 pieds carrés sont immédiatement disponibles au Technopôle, dans les édifices Bernard Lamarre (2901 Rachel Est) et Rachel-Angus (4050 Molson), tous deux situés à l'intersection des rues Rachel et Molson.

L'édifice Bernard Lamarre propose pour un usage de bureau trois locaux non aménagés, chacun d'approximativement 6 000 pieds carrés, ainsi qu'un local aménagé pour des activités de laboratoire, d'une superficie de 6 477 pieds carrés. Dans l'édifice Rachel- Angus, un local entièrement aménagé d'une superficie de 4 050 pieds carrés est offert au 3e étage de l'immeuble. 

La certification BOMA BESt, niveau 2 obtenue pour la gestion de ces deux immeubles atteste de la grande qualité des locaux et des services de gestion. Cliquer ici pour voir les informations de location détaillées.

 

2012

marche-denoel-2012-jpg

Le marché de Noël est de retour au TechnopôleLundi, le 10 décembre 2012

L'équipe de l'Autre Marché Angus vous a concocté pour les 14 et 15 décembre 2012 une édition spéciale de Noël de son marché public avec la présence de 30 producteurs alimentaires, une dizaine de kiosques d'objets cadeaux et quelques organismes et fondations en mode guignolée. Le bistro du Marché servira des délices de saison, dont du vin chaud et des crêpes. 

Le marché se déroule dans l'aire centrale du Locoshop Angus, mais l'ambiance se transportera également à l'extérieur où il sera possible de faire gratuitement un tour de calèche au son des clochettes, de quoi réjouir petits et grands. 

 
parcours-jpg

Vidéo Le Parcours : voir vingt ans de développement durable au Technopôle AngusLundi, le 01 octobre 2012

De la mise à pied des derniers 900 employés des ateliers ferroviaires du Canadien Pacifique (Shops Angus) en septembre 1992, à l’arrivée des quelque 2 000 travailleurs du Technopôle Angus, que de chemin parcouru!

La Société de développement Angus souligne avec fierté son cheminement et ses accomplissements au Technopôle Angus, le projet immobilier qu’elle a piloté, de concert avec la communauté, pour ramener de l’emploi sur la friche industrielle des Shops. Vivez ce parcours fascinant commenté par Christian Yaccarini en visionnant Le Parcours.

 
les-5-honores-jpg

Personnalités honorées pour leur implication exceptionnelle au projet du Technopôle AngusLundi, le 10 septembre 2012

Pour souligner les 20 années passées depuis la fermeture des Shops Angus, SDA a rendu hommage à plusieurs personnes ayant contribué de façon capitale au projet Technopôle Angus, qui a revitalisé le site.

Ces collaborateurs de la première heure sont mesdames Agnes Beaulieu et Louise Beaudoin, et messieurs Jean-Marc Fontan, Michel Hébert et François Ferland. Cinq arbres ont été plantés au Technopôle pour symboliser leur contribution à l’enracinement du projet. 

 
phenix-11-angus-jpg

SDA, lauréat d'un Phénix de l'environnementLundi, le 28 mai 2012

Le plan d’action collective de lutte aux changements climatiques développé et mis en place par la Société de développement Angus (SDA) sur son parc d’entreprises du Technopôle Angus a remporté les honneurs dans la catégorie « Lutte aux changements climatiques/OBNL, institutions autres que scolaires ou associations » lors de la cérémonie de remise des prix Phénix de l’environnement 2012, qui s’est tenue à l’Assemblée nationale du Québec le 24 mai dernier.

Réalisé en 2011, ce plan a permis une réduction exceptionnelle des GES de l’ordre 110 T.Éq.CO2. SDA s'attèle depuis 17 ans à faire arrimer développement économique et développement durable, soit depuis l'élaboration même du projet du Technopôle Angus.

 
mixite-couverture-004-jpg

Le Technopôle Angus présenté à la Cité de l’architecture et du patrimoine à ParisJeudi, le 17 mai 2012

Le Technopôle Angus fait partie des 16 projets européens et canadiens composant l’exposition Mix (cité) Villes en partage qui est présentée du 16 mai au 15 juillet à la Cité de l’architecture & du Patrimoine, à Paris.

Ce panorama de projets permet d’appréhender la mixité urbaine sous ses multiples formes – de fonctions, générationnelle, sociale et autres – de même que ses mutations en cours. Le Technopôle Angus y est décrit comme un lieu de multiplication des mixités et de synergie d’innovations. 

 
das-haus-jpg

Le Technopôle Angus accueille le pavillon écologique Das HausJeudi, le 03 mai 2012

Nous arrivant d’Allemagne, le pavillon Das Haus sera installé sur le site du Technopôle Angus lors de son passage à Montréal, du 10 au 20 mai, dans le cadre d’une tournée nord-américaine. Des visites guidées y seront organisées pour divers publics.

Ce pavillon a été conçu comme un modèle d’avenir de la construction non polluante qui regorge de solutions pour réduire les demandes d’énergie et maximiser l’efficacité énergétique. 

 
ecosphere2012-vue-ensemble-jpg

Foire de l’environnement et de l’Écohabitation au Technopôle Angus en maiJeudi, le 26 avril 2012

Le site du Technopôle Angus accueillera les 19 et 20 mai prochains le Projet Écosphère qui rassemblera, pour la première fois à Montréal, 225 exposants présentant les dernières innovations et tendances écologiques en matière de technologie, architecture et habitation, agriculture et alimentation, bien-être, mode et cosmétique, formation, etc. Des artistes et des artisans récupérateurs ainsi que des organismes à but non lucratifs, gouvernementaux et communautaires engagés dans le développement durable seront aussi présents. SDA y sera aussi, passez nous voir au kiosque!

Un vaste programme de conférences est également proposé aux visiteurs, duquel font entre autres partie David Suzuki, Hubert Reeves et Gilles Vigneault (cliquez ici pour voir la programmation exhaustive des conférences). Musique, théâtre et cinéma à thématique environnementale animeront de plus les lieux.

 
angenda21c-jpg

SDA engagée dans l’Agenda 21 de la culture du QuébecMardi, le 03 avril 2012

SDA a signé la charte québécoise Agenda 21C et reconnait de ce fait la culture comme le quatrième pilier du développement durable.

Ce document vient en effet établir les principes et objectifs pour faire de la culture une composante majeure et essentiellement de la société, intégrée aux dimensions sociale, économique et environnementale du développement durable.

SDA travaille depuis quelques années déjà dans le sens de l’Agenda 21C en incorporant le développement de la culture dans ses projets immobiliers. La Société a ainsi conceptualisé et réalisé l’immeuble à vocation culturelle Le 2-22, dans le Quartier des spectacles, et été mandataire de la gestion du projet de rénovation et d’agrandissement du Théâtre La Licorne. Elle s’affaire présentement au projet Le Diamant d’Ex-Machina et à celui du cinéma Le Saint-Roch, tous deux à Québec, ainsi qu’à celui de l’Excentris à Montréal. Sur son site du Technopôle Angus, SDA accueillera en juin le Festival international des Arts de la rue, La rue Kitétonne.

 
pdg-vert-jpg

Christian Yaccarini nommé PDG vert 2012 des PME québécoisesMercredi, le 22 février 2012

Le président et chef de la direction de la Société de développement Angus, Christian Yaccarini a été honoré du titre de PDG Vert 2012 (catégorie PME) lors d’une remise de prix tenue le 21 février en marge du Sommet des gestionnaires en développement durable organisé par l’hebdomadaire Les Affaires.

Les Prix PDG vert célèbrent le leadership et la vision qui permettent au développement durable d’accéder au rang de pratique d’affaires. Monsieur Yaccarini met en pratique et prêche une approche de développement durable depuis plus de 17 ans et nombre de ses initiatives sont visibles et vécues au Technopôle Angus.

Les autres lauréats sont : M. Alain Lemaire, président et chef de la direction de Cascades (catégorie grande entreprise), et M. Yves Devin, directeur général de la STM (catégorie société d’État). Un prix Hommage a été remis à M. Léopold Beaulieu, président-directeur général de Fondaction CSN. Félicitations à tous les lauréats!

 
2-22-innauguration-027-jpg

Société de développement Angus inaugure Le 2-22Lundi, le 06 février 2012

Le 6 février dernier, SDA a remis officiellement les clefs du 2-22 à chacun des six occupants et copropriétaires du nouvel immeuble phare du Quartier des spectacles. Du même coup, SDA a atteint sa visée initiale de redynamiser le secteur situé au coin du boulevard Saint-Laurent et de la rue Sainte-Catherine en misant sur la culture.

Parmi les occupants du nouveau complexe culturel multidisciplinaire qui animeront ce lieu, Éric Lefevbre, directeur général de CIBL, a déclaré : « Le 2-22 devient une extension de notre mission : celle de susciter la réflexion et un débat public dans un centre culturel d’importance. » Pour la directrice générale de La Vitrine, Nadine Gelly : « Le 2-22 est la porte d’entrée du Quartier des spectacles. De par sa localisation, La Vitrine occupe donc un espace qui reflète adéquatement les ambitions de l’organisme. »

Le 2-22 abrite de plus  : Artexte, VOX, centre de l’image contemporaine, et le Regroupement des artistes autogérés du Québec, qui s’affichent tous trois sous la bannière Art actuel 2-22 et offrent, entres autres, une programmation d’expositions et une librairie spécialisée, Formats. L’immeuble propose également une nouvelle adresse gastronomique et un bar.

 

2011

photo-bureau-quebec-jpg

Société de développement Angus ouvre un bureau à Québec.Mardi, le 15 novembre 2011

SDA est depuis peu établie dans la ville de Québec. Elle y accompagne actuellement Ex Machina dans son projet de développement du théâtre Le Diamant et planche sur le développement d’un complexe de cinémas au centre-ville, deux projets à valeur ajoutée pour la revitalisation de quartiers.

La directrice du développement au bureau de Québec est Martine Rochon. Elle peut être jointe au 418 522-0330.

 
ruches-du-locoshop-angus-jpg

Première récolte au rucher du toit du Locoshop AngusJeudi, le 29 septembre 2011

Elles sont 200 000 et depuis leur installation sur le toit du Locoshop Angus en juin dernier, elles ont butiné dur, à preuve, une première récolte de 50 kg de miel qui goûte le ciel!

SDA se félicite de ce résultat, mais plus encore de la réussite de l'implantation de son rucher urbain qui représente un maillon supplémentaire dans l'effort de reconstitution des colonies d'abeilles, mises à mal ces dernières années par la pollution. Un geste de développement durable donc qui porte fruit.

Le miel des butineuses d'Angus sera vendu au Marché Angus de Noël, les 9 et 10 décembre, au kiosque des apiculteurs Bee Api. 

 
clscrosemont-facade-jpg

Le CLSC de Rosemont est certifié BOMA BESt 3Mardi, le 10 mai 2011

Une certification de niveau 3 du programme BOMA BESt vient d’être décernée à Société de développement Angus pour sa gestion rigoureuse du CLSC de Rosemont qui satisfait à toutes les exigences des meilleures pratiques du programme Visez vert, le programme définissant la norme de l’industrie pour les immeubles commerciaux.

Après évaluation par BOMA Québec, le CLSC a obtenu la note de 89 %, niveau qui démontre une performance énergétique et environnementale supérieure de même que l’excellence en gestion. En 2009, SDA avait reçu la cote BOMA BESt 4 pour son immeuble LEED du 4100 Molson, soit le plus haut niveau de performance.

 De telles réalisations sont possibles au Technopôle Angus grâce à un ensemble d’initiatives environnementales avant-gardistes dont, au premier chef, des technologies et gestes menant à une faible consommation d’énergie des bâtiments.

 
energia-2010-jpg

Société de développement Angus gagne un prix Énergia pour le 4100 MolsonVendredi, le 11 février 2011

Les réalisations de SDA en matière d’efficacité énergétique et de maîtrise de l’énergie pour l’édifice 4100 Molson du Technopôle Angus ont été récompensées par le prestigieux prix Énergia, catégorie Bâtiment durable/Bâtiment vert, remis ce 10 février.

Le 4100 rue Molson s’est distingué pour ses innovations aux chapitres de la performance énergétique, de la gestion écologique de l’eau, d’aménagements écologiques du site de même que de la production d’un guide distribué aux locataires afin de les encourager à adopter des pratiques responsables. Ces innovations ont d’ailleurs permis de constater des impacts réels en matière d’économie d’énergie. En effet, le 4100 Molson est 50 % moins énergivore qu’un bâtiment standard comparable.

 SDA tient à remercier tous les professionnels qui ont fait de ce projet une réussite :

• Ædifica pour la conception architecturale et la certification LEED

• SNC-Lavalin pour l’ingénierie de structure et la gestion environnementale des sols

• Blondin Fortin Inc. pour l’ingénierie mécanique et électrique

• Cofely Services pour la mise en service avancée du bâtiment

• Aecon Bâtiments pour la construction.

Ces partenaires auront eu l’ouverture d’esprit requise pour participer à un processus de conception- construction intégrées qui nous a permis d’atteindre nos objectifs.

 
compostage-6-jpg

Compostage au Technopôle : c’est parti! Vendredi, le 11 février 2011

Le Technopôle Angus passe à la vitesse supérieure de son plan d’implantation du compostage qui démarrait en octobre 2009 avec un projet pilote de vermicompostage au sein de deux entreprises du site.

Le plan se poursuit donc avec la collecte sélective au sein des 5 entreprises générant le plus de matières putrescibles, soit toutes celles dont les activités incluent la préparation de repas (restaurant, cafétéria, centre de la petite enfance)

On estime que 16,500 tonnes de déchets seront ainsi détournées des sites d’enfouissement pour être méthanisées par un procédé de compostage à air. D’ici au 1er octobre 2011, la cinquantaine d’autres entreprises du site seront progressivement intégrées au plan, bâtiment par bâtiment.

 

2010

clsc-lr-jpg

SDA livre le nouveau CLSC de Rosemont au Technopôle AngusJeudi, le 10 juin 2010

SDA a livré aujourd’hui le nouveau bâtiment du CLSC de Rosemont pour son locataire le CSSS Lucille-Teasdale et compte obtenir la certification LEED-NC Argent pour cet immeuble de 68 000 pieds carrés locatifs qui dispose notamment d’un stationnement intégrant du gazon afin de diminuer les îlots de chaleur, de bornes pour voitures électriques et d’un stationnement vélos sécurisé, d’un toit blanc et d’un système de ventilation à haute efficacité, qui assurera le confort des employés et des clients en plus de générer des économies d’énergie de près de 40 % sur une base annuelle.

Quelque deux cents clients par jour sont accueillis au CLSC de Rosemont, qui compte trois cent trente employés.

 
 

Société de développement Angus est née de la mobilisation de la population.