Technopôle Angus

Le projet fondateur de la SDA poursuit sa lancée Lire plus

NOUVEAU CHAPITRE

La Société de développement Angus entame en 2013 une nouvelle phase de développement du Technopôle Angus. Il s’agit de développer les terrains encore vacants du site (550 000 pieds carrés) dans une perspective de mixité et de développement durable : mixité des fonctions de travail, de commerce et de logement; qualité de vie des travailleurs et des résidants; création et animation d’espaces publics; intégration de différentes technologies environnementales d’avant-garde qui dépasseront les normes en vigueur dans le bâtiment durable.

L’emploi demeure au cœur des priorités et des préoccupations de la SDA pour ce projet qui, abouti, constituera un legs important aux générations futures du quartier Rosemont.

Pour réaliser ce projet, la SDA propose un plan d’aménagement dont les lignes directrices fortes et adaptables permettent tout au long de son exécution la modulation des fonctions et des aménagements selon les besoins des occupants. Le plan répond de plus à l’atteinte d’un objectif urbanistique central : unifier les espaces à développer avec ceux qui sont en place et ouvrir le site sur le quartier.

Ce projet est le reflet et la synthèse la plus achevée de la vision de la SDA d’une revitalisation durable d’un espace urbain. Avec sa réalisation, le Technopôle Angus deviendra une référence en matière de développement économique local.

Plus de 350 personnes ont participé à  l’assemblée publique tenue le 19 septembre 2013 sur ce nouveau plan d'aménagement et ont plébiscité le projet. Pour en savoir plus cliquez ici.

 

LES ACQUIS

À la fois projet de revitalisation urbaine et laboratoire « grandeur nature » de développement durable, le Technopôle Angus est le chantier fondateur de la Société de développement Angus, qui y a atteint en 2011 son objectif premier : l’implantation d’une masse critique de 2 000 emplois sur un terrain industriel décontaminé et requalifié.

À ce jour, ce grand projet représente un actif immobilier de 77 000 000 $. L’ensemble accueille une cinquantaine d’entreprises de divers secteurs, dont l’économie sociale, et offre des services aux travailleurs et aux résidents des environs. On y trouve notamment deux garderies, une cafétéria gérée par l’entreprise d’insertion sociale Groupe PART, le Centre médical Angus, un centre de conditionnement physique fondé par de jeunes entrepreneurs du quartier, le studio de capture de mouvement d’Ubisoft, etc. Parmi ses occupants d’envergure, figurent le CLSC de Rosemont et prochainement, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, tous deux occupants uniques d’un immeuble. 

Au fil de son développement, le Technopôle a fait l’objet de plusieurs premières : le bâtiment Locoshop Angus, par exemple, a été désigné en l’an 2000 premier immeuble industriel écologique au Canada; en 2006, le Technopôle Angus devenait le premier parc industriel au Québec à déployer un plan de gestion des matières résiduelles; et en 2008, SDA se distingua avec l’obtention de la certification LEED pour l’aménagement des quartiers (LEED-ND, niveau or) pour son plan d’aménagement du site Angus, second projet en dehors des États-Unis à atteindre ce sommet en développement durable.

 

 
 
 
 

Phase 2 - 2.jpg