Actualités

Quand le soutien financier de l’État porte fruit…

Quand le soutien financier de l’État porte fruit…

Un soutien essentiel

Depuis 20 ans, la Société de développement Angus (SDA) a reçu un important soutien financier de la part des gouvernements du Québec et du Canada, par le biais d’Investissement Québec et de Développement Économique Canada. Grâce à des femmes et des hommes visionnaires, plus de 32M$ ont été octroyés sous forme de prêts pour revitaliser Angus.

Un partenariat exemplaire, une réussite sociale et économique

C’est non sans fierté que la SDA a remboursé récemment l’intégralité des prêts contractés auprès des gouvernements, prouvant hors de tout doute que lorsque l’État joue son rôle d’état-accompagnateur auprès des forces vives d’un territoire, celles-ci sont capables de se prendre en main, de mettre en place des projets structurants et d’en faire bénéficier la communauté.

Changer le cours de l’histoire

En 1991, le Canadien Pacifique annonce officiellement la fin de la grande époque industrielle des Shop Angus. La Corporation de développement économique et communautaire Rosemont-Petite-Patrie (CDEC) décide avec détermination de relancer ce site. Elle met sur pied la SDA afin de redévelopper le secteur et créer de l’emploi en s’appuyant sur des principes de développement durable. Après sept ans de travail acharné et de mobilisation, la SDA entame en 1998 la restauration du Locoshop Angus, là où l’on assemblait des locomotives 100 ans plus tôt.

Depuis, ces efforts exceptionnels et concertés ont permis :

  • D’acquérir et de revitaliser un terrain de 1,6 million de pieds carrés ;
  • D’y bâtir un milieu de vie sain, dynamique et rassembleur ;
  • De générer plus de 2 800 emplois sur le site ;
  • De réintégrer 3 000 personnes sur le marché du travail à travers des entreprises d’insertion sociale;
  • D’accueillir et de favoriser la croissance de 65 entreprises dont 7 sièges sociaux dans les secteurs de la santé, des services, des technologies de l’information, du multimédia, du design et de l’économie sociale ;
  • De démocratiser l’accès à la propriété pour les familles ;
  • De développer un leadership reconnu en développement durable et d’obtenir la certification LEED-ND v4 Platine pour la qualité de sa conception urbanistique.

« Le Technopôle Angus a permis au territoire de Rosemont de se redévelopper tout en générant les revenus nécessaires pour atteindre un équilibre financier et rembourser les sommes empruntées aux gouvernements du Québec et du Canada, que je remercie pour leur soutien. Forte de cette expérience, la SDA compte poursuivre sa mission de revitalisation et diriger ses efforts vers l’Est de Montréal. »  – Christian Yaccarini, président et chef de la direction de la SDA.

Cap sur l'Est de Montréal

Retour aux actualités